#Ignite2015 – Retour sur le Keynote – Part1

La planete ITPro Microsoft s’est réunie la semaine dernière à Chicago pour la première fois rassemblée sous une seule conférence convrant l’ensemble de l’offre. Ce sont quelques 23.000 personnes qui se sont donné rendez-vous sur place mais c’est également sans compter sur les milliers de connectés pour assister à la session d’ouverture. Une semaine apres Build à San-Francisco, où Microsoft nous a presenté sa feuille de route ainsi que les nouveautés dans ses plateformes de developpement.

Une présentation générale des notes de la conférence pour bien comprendre que si l’ensemble des produits sont présents et représentés lors de la conférence, il y a un focus particulier, dans la continuité de Build, sur la vision du client où qu’il soit avec un noyau du système d’exploitation dans la fiabilité duquel il faut redonner de la confiance. Sous-entendu à peine voilé en comparaison avec les autres Operating System disponibles sur le marché et dont des révélations régulières démontrent certaines faiblesses, particulièrement lors des mises à jour de sécurité. La conférence Ignite, si elle n’est pas réservée aux seuls professionnels, regroupe néanmoins essentiellement des utilisateurs professionnels des outils informatiques. C’est la raison pour laquelle, où /Build mettait l’accent sur les nouveautés des plateformes, Ignite est résolument orientée vers la productivité.

Productivity

Dans le contexte de l’entreprise au sens large, il est intéressant de voir que lorsque Microsoft parle de client, l’éditeur ne se limite plus maintenant aux seuls postes de travail qui sont maintenant résolument dans leur migration vers les terminaux mobiles, mais considère également l’ensemble des appareils susceptibles d’agir dans les processus d’entreprise et de gestion de l’information. On voit donc apparaitre également, et c’est plus récent, les appareils entrant dans la gamme extrêmement large du Internet Of Things. Extrêmement large car elle englobe pour moi l’ensemble des appareils connectés au réseau et agissant en qualité de fournisseur, d’intermédiaire et de destinataire d’informations.

C’est dans cette perspective qu’un nouveau système de mise à jour, Windows Update for Business, a été annoncé. Ce nouveau service prendra en considération des stratégies de mise à jour plus avancées permettant par exemple de rassembler les appareils par profils d’usages et de cibler les périodes de mises à jour de manière plus précise. Il permettra également de considérer certains appareils selon des niveaux de criticité différents permettant à terme de ne jamais mettre à jour certains appareils intelligents comme des capteurs sur les chaines de montage d’une usine. Appareils comme par exemple des Intel Galileo ou des Raspberry Pi, exploitant un noyau Windows 10 simplifié.

051115_1716_Ignite2015R2.png

Cette intégration dans les processus d’affaire est particulièrement intéressante à mon sens. Car ce qui a été présenté ne couvre, à mon humble avis, que la partie visible de l’iceberg de l’intégration d’Azure dans les processus d’entreprise.

Toujours est-il que la suite Microsoft Office 2016 a déjà été annoncée lors de la conférence Convergence en mars dernier. À cette époque, nous parlions d’une version très en avance. Mais depuis la semaine dernière, la version Preview est disponible à tous les utilisateurs :

Soit depuis la page suivante : https://products.office.com/en-us/office-2016-preview

Soit directement en téléchargement depuis votre environnement Office 365.

051115_1716_Ignite2015R3.png

Cette version s’installera en mode Click2Run qui préfigure probablement de la façon dont les prochaines versions seront disponibles. Mais nous savons maintenant que la suite Microsoft Office, si elle existe encore au téléchargement, est majoritairement livrée en ligne dans le cadre d’Office 365. Parmi les solutions tirant directement partie du modèle à la fois Client lourd et Cloud, OneNote fait office de référence. Avec un client gratuit sur l’ensemble des plateformes https://www.onenote.com/, ce produit est en passe de réussir à transformer l’outil de saisie. A l’image de l’éducation http://onenoteineducation.com/ , OneNote changera fondamentalement la façon dont nous considérons encore souvent Microsoft Word comme la solution de saisie de contenu. L’intégration dans Microsoft Edge (Project Spartan) le placera au cœur de la plateforme Windows 10 qui s’étendra du mobile à la Xbox en passant par le poste de travail.

Dans les autres de ces nouveaux produits cités par S.Nadella lors du KeyNotes, Microsoft Sway fait désormais partie de la suite Office.Com. Dans ce cas encore, l’éducation fait office d’exemple dans la facilité de réaliser des présentations depuis une solution totalement en ligne mais qui pourrait trouver peut-être un jour une intégration dans le client de OneNote? Pourquoi pas? 😉

Quand je dois présenter Sway, je ne peux m’empêcher de parler de ces modules de Slider HTML5 qui fleurissent depuis plusieurs années maintenant dans la plupart des solutions disponibles sur le net. Une application simple permettant de travailler l’histoire au delà de la présentation. Permettant de rester concentré sur le Story-telling plus que sur les effets de présentation qui se trouvent être souvent indigestes. Pour moi, nous devrions très rapidement voir un sway permettant de s’intégrer aux pages d’un portail comme SharePoint mais pas seulement. Un slider permettant de s’appuyer sur les données du graph et permettant un slider qui soit adapté à l’utilisateur. À chaque utilisateur…

051115_1716_Ignite2015R4.png

Nous connaissons la partie visible avec la suite Office à laquelle s’intègre totalement l’ancienne solution Lync qui s’appelle désormais Skype for Business mais ça… Ce n’est plus nouveau. Ce qui l’est plus en revanche, c’est l’usage qui est fait de la partie cachée de l’iceberg Azure avec entre autre les services de Vidéo déjà utilisés dans l’application Office 365 Vidéo. Ce service de Broadcast qui permet de proposer du flux Unicast depuis le client Skype. Unicast représentant un flux vidéo unique présenté à une multitude d’utilisateurs (jusqu’à 10 000 utilisateurs a priori), a contrario du modèle multicast qui permet à chacun des spectateurs de piloter eux même le flux vidéo unique qui leur est proposé. Nous savions déjà Skype for Business capable de traduire un flux audio en direct, cette capacité est désormais disponible depuis le flux broadcast de Skype for Business ce qui le rend particulièrement intéressant pour des webcasts et autres réunions de projets en environnement multilingue. Vous vous souvenez probablement tous de la limitation de 250 utilisateurs sur une session Lync? Eh bien cette fonctionnalité en particulier, fait tomber cette limitation qui était propre au mode de diffusion du flux par le serveur.

Ceux qui me connaissent un peu savent à quel point j’insiste sur Delve et au-delà de Delve, sur le Graph Office qui sera très probablement rapidement renommé Microsoft Graph. Ce qui nous a été présenté relève plus de l’analytique qui peut être faite à partir de ce nouveau moyen d’organiser l’information, de la surfacer. Et le terme de Surface n’est pas utilisé au hasard 😉

Un peu plus tard, J.White a présenté un aperçu de la partie Organizational Analytics et particulièrement l’usage qui en est fait sur la solution Office 365 Groups. Mais cette application préfigure seulement de la puissance organisationnelle mise à notre disposition au travers du Graph d’Office. Mais j’aurais, plus loin ou dans un autre article, l’occasion de vous parler de ce qui me semble le plus passionnant sur le plan technologique dans le nouvel Office 365.

Intelligent Cloud … Part 2 à venir

Laisser un commentaire

Nos services

logo analytique avancée

Analytique avancée

logo intelligence artificelle

Intelligence Artificielle

logo infrastructure

Infrastructure

Nos partenaires

Nos services

Microsoft Dynamics 365 Business Central

Microsoft Dynamics 365 Finance & Operations​

Microsoft Dynamics GP

Microsoft Dynamics 365 Customer Engagement

Unit4 solution de gestion de projet

Nos produits complémentaires